Témoignage | Licence professionnelle en chimie
-A +A

Alioune Mbengue, diplômé de la licence en techniques d'analyse physico-chimique du matériau.

Alioune Mbengue a intégré la licence professionnelle en Techniques d'analyse physico-chimique du matériau (LiPAC) après un DUT Génie chimique. Aujourd'hui responsable du pôle Traitement de surface pour un fabricant de ressorts, il revient sur son expérience à Paris Diderot. 

Pourriez-vous nous décrire votre parcours ?

Après un DUT Génie chimique / génie des procédés, j’ai été admis en école d’ingénieurs dans la même filière. Malheureusement, je n’ai pas pu continuer cette formation (en apprentissage) du fait de l’arrêt de mon contrat. Après cet épisode, j’ai travaillé en tant que technicien process pendant 7 mois puis j’ai intégré la licence LiPAC avant d’en sortir diplômé et embauché par l’entreprise dans laquelle j’ai effectué l’alternance.

J'ai d'abord intégré RDO Springs, fabriquant de ressorts dans l’Oise, en tant que technicien puis en qualité de chargé de procédés chimiques. J'y suis aujourd’hui responsable du pôle Traitement de surface. En outre, j’assure des enseignements de travaux pratiques à l’IUT de Saint Quentin où j’ai effectué mon DUT.

Qu'est ce qui vous a amené à choisir la licence professionnelle LiPAC ?

Le contenu de la formation LiPAC me permettait de compléter ma formation pour travailler dans la chimie des matériaux. Mon employeur de l'époque était déjà prêt à me faire un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation pour que je puisse être mieux formé dans la chimie des matériaux et les analyses chimiques.

Pourquoi avoir choisi une formation en alternance ? 

Après mon stage de DUT, je me suis tout de suite senti à l’aise dans la pratique et les mises en situation. Travailler dans des conditions réelles, au sein d'une entreprise, me semblait incontournable pour se former. La formation en alternance permet une certaine indépendance financière et de mettre un pied dans le monde du travail. Je souhaitais mettre en pratique les enseignements théoriques reçus à l'université.

Quels sont selon vous les avantages à choisir l'alternance à l'université ?

L’alternance est un moyen rapide de trouver sa voie. On sait rapidement si l'on est fait pour tel ou tel poste grâce à la pratique, alors même que l'on est toujours en formation. De plus, l’expérience accumulée est valorisable sur un CV. Enfin, on apprend beaucoup en étant sur le terrain, ce qui donne des avantages au profil par rapport aux (futurs) recruteurs.

Quels sont vos projets pour la suite ?

Je travaille actuellement sur un projet de création d’entreprise. Si ce projet voit le jour, je serai à la tête d’une entreprise fournissant du matériel et des produits de laboratoire en Afrique. C’est en très bonne voie pour le moment.